Coeurs de Neufchâtel

L’heure était venue, pour pousser 2013 dans ses derniers retranchements, de s’attaquer à la plus exigeante des classiques normandes : Neuville-lès-Dieppe / Neufchâtel-en-Bray / Neuville-lès-Dieppe, trois heures et quinze minutes de vélo, 75 kilomètres de ligne droite, de légères petites bosses successives et, s’agissant de la première moitié du parcours, de vent, debout, de face. Assurément un circuit A.O.P (Appellation d’objectif pédalé). Je m’en faisais, avec raison, parce que cela représentait pour moi un gros morceau, tout un fromage. Jamais je n’avais affronté cette distance. Défi relevé. Certes la foule ne s’était pas pressée pour encourager mon exploit solitaire de l’année. Une dame qui promenait son chien. Le facteur qui livrait son dernier pli. Un Monsieur qui tenait sa fille ou sa petite-fille par la main. Un joggeur sur l’Avenue verte, une ancienne voie de chemin de fer réaménagée, qui longeait ma départementale. Mais j’étais encouragé et porté comme jamais. Il est temps, à la douzième chronique, de rendre hommage à celle qui aurait dû faire son entrée officielle dans le Team depuis le premier jour, avec qui je partage depuis notre ascension motorisée mes rêves de Ventoux et tant d’autres choses. Je lui dois depuis mes débuts la découverte des plus grands secrets. Je lui dois de n’avoir pas gardé de caleçon avec la peau de chamois. Je lui dois mes premiers équilibres, au fond de notre cave, sur mes nouvelles pédales. Je lui dois le remontage de ma roue arrière (avec la chaine!) à la sortie de la housse de mon vélo. Je lui en dois beaucoup des comme cela, toutes aussi inavouables les unes que les autres. Je lui dois en particulier, aujourd’hui, des encouragements si tendres que le compteur a pris, au moment où, sur ma route, je l’ai croisée, surprise qu’elle me faisait, au volant de notre voiture, un sacré coup de fouet. Elle est une technicienne de choc. Elle est une supportrice de choix. Elle est mon coeur à Neufchâtel. J’étais, avec toi, comme dans les plus grands cols. Tu étais une horde de basques en tenue orange et en furie, à toi toute seule. Tu étais, toi et toi seule, une foule d’Anglais à rouflaquettes sur les Champs Elysées. Mesnières-en-Bray, Saint-Vaast-d’Equiqueville, Osmoy Saint-Valery, Meulers, Saint-Aubin-le-Cauf, Arques-la-Bataille, une par une nous avons traversé ces communes ensemble. Il y eut, avant Martin-Eglise, au pied de la dernière et plus grosse difficulté de la journée, la côte de Thibermont, l’épisode du ravitaillement raté. Je connaissais la route. Tu la connaissais moins. Nous n’avons pu nous retrouver. S’il ne pleuvait pas et si la saison avait été la bonne, j’aurais laissé un instant mon vélo et t’aurait cueilli à son sommet des jonquilles, celles du Monastère, le plus beau coin à jonquilles de la région – le secret n’est pas de toi, je le tiens de mes grands-parents. Je connais tes regrets. Mais je veux te rassurer. Souviens-toi ces prologues, ces contre-la-montre, ces grandes arrivées d’étapes que nous regardions jadis chacun devant notre télé. La vois-tu, peut-être au dernier kilomètre, pas au feu rouge mais sous la flamme rouge, cette voiture ? Celle du directeur sportif. Qui prenait soudain vers la droite de l’écran pour disparaître et laisser sprinter son champion dans les derniers hectomètres. C’est généralement là que les Espagnols, Manolo Saiz en tête ?, lançaient leur plus beau car ultime « Venga Venga Venga » et remisaient, jusqu’au prochain chrono, leur mégaphone. Tu n’avais pas de mégaphone, simplement un téléphone portable. Tu as fait sonner le mien. En pleine ascension du col de Thibermont (un col AOP lui aussi), cela valait toutes les sirènes de haut-parleur. J’ai fini, comme je devais le faire, en solitaire. Si un jour je gagne, à l’issue de la moindre course, un bouquet de fleurs, la foule au pied du podium ne m’en voudra pas de ne pas le lui jeter. Il sera pour toi. Et le lion en peluche, pour le supporter qui nous suivait.

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Nataliefolan |
Suivrelebasket |
ON-LINE News channel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tennis1
| Vital Aspects Of Learn Engl...
| Earjerseyqq106